L'étrange mystère de la femme sans tête

Couverture de L'étrange mystère de la femme sans tête
Séance dédicaces

Bienvenue sur le site officiel des éditions Zwy.

Bougez, lisez.

Bonne visite.

Ludo

Ah oui, au fait !

Zwy se prononce : zouaille !

Un livre qui fait du bien

« Une comédie romantique et tendre, un brin loufoque, foisonnante et légère, menée tambour battant par une kyrielle de personnages hauts en couleur, tous plus attachants les uns que les autres. »
Didier de Tartas

« Un roman feelgood, une histoire d’amour. »
Evelyne Crépin Jaujard

« Une aventure rocambolesque et folle. »

« Un pur moment de détente. »

Machine à écrire Royale

J’ai rien compris !

Un livre feelgood, une aventure rocambolesque et improbable, une écriture agréable, des personnages attachants...
Yves Houatou
Nous avons passé un bon moment en plongeant dans ce mystère. Bravo !
John Doeuf
Super livre, distrayant et plein de rebondissements. Facile à lire.
Robin Trower
La girafe sur une plage de Bretagne

Un roman qui intrigue

« Une girafe colorée, un puzzle, des caractères chinois…? Au fil des pages, le lecteur va de surprises en surprises, de situations abracadabrantesques en situations inexplicables, mais ne cherchez pas à résoudre l’intrigue, vous ne trouverez pas. Un phrasé cadencé, rythmé, une écriture riche et bien travaillée ; le tout enveloppé de références littéraires, musicales et cinématographiques. Un vrai régal ! « 

Lisa Krudow

Ludo sur un vélo

« Un romancier qui peint avec une infinie précision les émotions et les situations, les rendant plus vraies que natures. »

Cortney Fox

Ludo

Alors ! C’est pas des chouettes critiques, ça ?

The dark side of the moon

« Il ne m’a pas été souvent donné de lire quelque chose d’aussi lourd, d’aussi vulgaire et d’aussi décousu. Pourtant au milieu de cette bassesse, quelques phrases, un style vermiculaire qui pointe, des éclaires de génie sous la fange. »
Ashton Sirius

 

Un livre complètement déjanté, tiré par les cheveux, et pourtant... farce tellement énorme... cela semble absurde, et pourtant, on y croit et on adore !
Livres sur la littérature
André Castagnier
Coucou Ludo, j’ai relu la fin de ton livre, et j’ai tout compris, enfin je pense.
Bravo encore. Je suis fière de ton parcours d’écrivain. J’en parlerai cette aprèm à Marcel, Pierrette Sylviane et Jean-Michel. On va manger la galette. Gros bisous et bon dimanche.
Ludo et les filles près du tipi
Maman
Un livre drôle, original, avec une fin on ne peut plus extraordinaire et surprenante. Une écriture fluide, limpide, des chapitres courts. Enfin bref, une lecture qui fait vraiment du bien.
Philippe Fourchaume
Je n'ai pas encore eu le temps de tout lire. J'avais piscine.
Alex Cuzbidon

« Beaucoup de jeux de mots, des références littéraires, musicales et gnagnagna… pimenter cet ouvrage et gnagnagna…
Un vrai régal ! »

Becky Thatcher

Big bad name for a test

Quelques passages, des extraits, des morceaux choisis, ou pas ; enfin des petites touches qui font mouche pour vous donner l’eau à la bouche.

Je ne savais pas trop comment expliquer tout ça. Pouvais-je parler de cette histoire de photo dans la boîte de puzzle, sans nous faire passer pour des fous ? J’avais peur de ce que dirait Ron. Qu’allait-il encore inventer pour nous sortir de là ? Et Liza… J’avais simplement voulu l’aider, et elle se retrouvait en garde à vue, menottes aux poignets. Elle serait accusée de tentative de vol, d’escroquerie en bande organisée. Organisée… Pff ! Comme s’il était possible d’organiser quoi que ce soit avec Ron. Finalement, j’ai fait au plus simple.

– Nous sommes venus voir notre ancienne professeure d’histoire, déclarai-je.

– Ah bon ! Comme ça ! En souvenir du bon vieux temps ?

– Oui. Ce n’est pas interdit, que je sache ?

– Avec une amnésique ?

– Ben…

La vie à deux

Et si tout cela n’était pas arrivé ? cet accident, et tout le reste ? Alors là, rien de plus simple. Ron devait me rejoindre chez Fred, nous aurions bu un coup ensemble, et il m’aurait ramené en voiture, tout simplement. Et puis terminé. Trois pizzas, un morceau de cheddar, Die hard… et au dodo. C’est ça ! C’est comme ça que cela aurait dû se passer : Die hard et au dodo.

Depuis que j’ai un appartement, Ron passe une semaine chez moi, l’autre chez ses parents. Une garde alternée, en quelque sorte. Ça les soulage un peu, et puis ça me fait plaisir. Enfin, ça me fait surtout plaisir qu’il ne soit pas là tout le temps, l’affreux. Il squatte mon salon, pille mon frigo et il pisse à côté sans relever la lunette, ce salaud, mais bon… c’est Ron. Et puis ce n’est qu’une semaine sur deux.

Une fois rentré, j’aurais bossé un peu, tapé deux trois pages ou affiné un dialogue, inventé un personnage ou travaillé une posture, cependant qu’il aurait traîné, glandé, comaté devant la télé ou fait l’un de ses jeux débiles sur la console, vautré dans le canapé, ses grands panards posés sur la table basse du salon. Enfin, il aurait fait son Ron. Et bien évidemment, il n’aurait cessé de me déranger dans mon travail.

– T’as déjà vu les infos en suédois ?

Voilà le genre de question qu’il m’aurait posé, à moi ! Moi qui me demande si cette fille qui marche regarde le sol ou le ciel ; moi qui hésite entre carmin, rouge, pourpre ou cramoisi ; moi qui dois choisir entre dépité, surpris, ahuri, atterré…

– Hein ? Stan ! T’as vu que tu peux avoir les infos en suédois ?

– Ouais, super !

– C’est vachement compliqué comme langue, dis donc. On comprend rien. Ah ! non mais, carrément rien, je te jure !

– Ron, j’essaie de me concentrer.

– T’as essayé de voir si tu pouvais pas capter les radios suédoises ? Avec internet, je suis sûr que c’est possible. Alors, là !… Pour suivre les infos en suédois… sans les images ! Eh ben, chapeau ! Fortiches, les gars ! Je peux te dire qu’en Suède les gars… y doivent pas la regarder souvent, la radio.

– Ron, je bosse.

– Ben, moi je dis ça, je dis rien.

– Eh ben, très bien ! Fais donc ça, ne dis rien.

Bravo ! Franchement, bravo ! Quand j’ai mis le nez dedans, je n’arrivais pas à le quitter. Je me demandais toujours jusqu’où ton imagination allait nous emmener !!! Félicitations.
Dragon chinois
Merci !
Parfois je me suis perdue, tellement ce roman foisonne . Tous les personnages sont bien décrits, très attachants, le rouquin vraiment pas gâté, mais tellement sympathique. J’ai apprécié l’humour, le déjanté, l’inattendu…
All Alongzo Watchtower

« C’est une lecture obsédante, pleine de lignes, de courbes et de paraboles où des escaliers tournent en montant. Le style fait paraître, parfois, de longues phrases où il faut se donner la peine de se perdre pour revenir. L’intrigue est complexe, à la limite du confus. Ce n’est pas un livre à lire, c’est un livre à lire et relire. »

John Circle

 

Un scénario de film ? Avis aux réalisateurs !
Ludo au ski
Ludovic Spielberg
Maserati 3500 GT

Le fil rouge sur le fil rouge...

Vous pouvez laisser vos impressions, commentaires et autres digressions en cliquant… ICI.

Et je vous répondrai… peut-être.

Couverture de L'étrange mystère de la femme sans tête

18.50 €
Paiement sécurisé

Livraison offerte pour toute commande en France métropolitaine.
Pour les autres… on verra ce qu’on peut faire.